• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Des indicateurs pour évaluer la durabilité des exploitations agricoles européennes

La durabilité d’une exploitation agricole se construit sur 3 piliers, l’économie, l’environnement et le social. Elle traduit sa capacité à répondre aux besoins présents, tout en gardant son potentiel de réponse aux besoins futurs. Dans le cadre du projet européen FLINT, des chercheurs Inra de l’UMR Smart-Lereco ont élaboré de nouveaux indicateurs de durabilité afin d’aider à l’évaluation des politiques publiques.

Ferme. © Inra
Par Service communication Inra Bretagne-Normandie
Publié le 07/01/2019

Depuis sa création en 1962, la Politique Agricole Commune (PAC) a évolué dans sa conception pour intégrer cette approche de durabilité qui, en agriculture comme dans tous les secteurs, sort de la seule approche économique pour intégrer une croissance plus vertueuse, une meilleure utilisation des ressources, une cohésion sociale et territoriale.

Aller au-delà des indicateurs économiques

De janvier 2014 à décembre 2016, dans le cadre du projet européen FLINT pour « Farm Level Indicators for New Topics in policy evaluation », 11 équipes de recherche dans 9 pays européens ont enquêté 1 099 exploitants agricoles, dont 280 en France. De ces enquêtes et des données du Réseau d’information comptable agricole (RICA) européen, ont été calculés plus de 200 indicateurs des 3 piliers de la durabilité. Le projet FLINT avait pour ambition de compléter les indicateurs économiques existants par de nouveaux sur les aspects environnementaux et sociaux. Ces indicateurs aideront à mieux comprendre les réponses aux objectifs de durabilité de la PAC et donc aider à préparer les futures réformes. Par exemple, les indicateurs environnementaux couvrent les thèmes du verdissement, de l’utilisation des produits phytosanitaires, de la balance azotée ou encore de l’érosion des sols et de la diversité des cultures. Quant aux indicateurs sociaux, ils concernent les personnes travaillant sur l’exploitation et sont axés sur le recours aux services de conseil ou de remplacement, la formation, les conditions de vie et de travail. Ils intègrent également les activités de diversification et la participation à des animations collectives locales.

Participer à l’évolution de la PAC

De la comparaison entre pays et entre productions, il ressort qu’une forte durabilité environnementale ne va pas forcément de pair avec une forte durabilité économique. Alors qu’une forte durabilité sociale est associée à une forte durabilité économique. L’effet des aides de la PAC sur l’efficacité technique est modifié selon la prise en compte ou non des aspects environnementaux. Si on en tient compte, les aides de la PAC n’ont pas toujours un effet négatif sur l’efficacité technique. Le recours aux services de conseil favorise la durabilité économique. Mais leur impact est moins flagrant sur la durabilité environnementale. Le projet FLINT a permis de poser des bases fortes pour les futurs projets visant à mesurer la durabilité économique, sociale et environnementale à large échelle dans l’Union européenne et participant à l’évolution des politiques communautaires.