SPACE 2017 : Signature d’un protocole d’accord pour la création du Groupement d’Intérêt Scientifique APIVALE sur la valorisation des effluents organiques

L’Inra, Irstea, l’Anses, Agrocampus Ouest, l’Université Bretagne Sud et l’Université de Rennes 1 ont signé le mardi 12 septembre au SPACE un protocole d’accord pour la création d’un Groupement d’Intérêt Scientifique dénommée APIVALE. Les partenaires du groupement scientifique partagent la même ambition d’une approche renouvelée et plus systémique de la valorisation des effluents organiques sur les territoires.

Signature protocole d'accord GIS APIVALE
Par Service communication Inra Bretagne-Normandie
Mis à jour le 03/10/2017
Publié le 12/09/2017

Ce protocole d’accord formalise le souhait des partenaires de créer une structure scientifique rassemblant la communauté scientifique régionale dans le domaine de la valorisation des effluents organiques et de développer la recherche partenariale dans ce domaine.

Une approche intégrée de la valorisation des effluents organiques

Collectivement, les partenaires disposent des compétences nécessaires pour aborder les questions relatives aux différentes étapes de la chaine de production et de valorisation des effluents organiques mais aussi pour considérer cette problématique de manière intégrative, à l'échelle de l'exploitation agricole ou du territoire. L’expertise des équipes de recherche concernées est reconnue au niveau national et international. Elles disposent déjà d’un certain nombre d’infrastructures et d’équipements, financés notamment dans le cadre du Contrat de Projet Etat-Région 2015-2020. Ces équipes bénéficient également d’un réseau partenarial national bien structuré, avec les acteurs du développement mais aussi avec les entreprises spécialisées en productions animales et végétales ou dans la gestion et le traitement des effluents.
Dans ce contexte, la création du Groupement d’Intérêt Scientifique APIVALE a pour ambition de :

  • Développer en commun des projets de recherche et développement.
  • Conduire des recherches pour mieux valoriser les effluents organiques afin de produire de l’énergie, d’extraire des composés à forte valeur ajoutée, de réduire la dépendance aux ressources non renouvelables et aux engrais de synthèse tout en prenant en compte notamment les risques sanitaires liés à la gestion des effluents.
  • Fédérer et développer de manière coordonnée les outils et infrastructures pour faire émerger à terme une plateforme régionale multi-sites.
  • Contribuer à la formation initiale niveau Master 2 et doctorat et à la formation continue des partenaires extérieurs au GIS.

L’Inra, Irstea, l’Anses, Agrocampus Ouest, l’UBS et l’Université de Rennes 1 se réjouissent de cette nouvelle forme de partenariat qui leur permettra de développer des projets de R&D visant à optimiser la valorisation des effluents organiques tout au long de la chaîne de gestion de ces effluents dans le cadre d’une agriculture plus durable.