• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Création d’un Laboratoire international associé entre l'UMR STLO et une université brésilienne

Fruit de plusieurs années de collaboration entre l'unité mixte de recherche Science et Technologie du Lait et de l'Œuf (STLO) et des chercheurs de l’Université Fédérale du Minas Gerais à Belo Horizonte, ce laboratoire international associé est le premier de l’Inra avec un pays d’Amérique du Sud. C'est aussi le premier LIA porté par une équipe de l'Inra Bretagne-Normandie.

Drapeaux français & brésilien
Par Service communication Inra Bretagne-Normandie
Mis à jour le 25/04/2018
Publié le 20/03/2018

Les scientifiques de l'UMR STLO entretiennent de longue date des collaborations fructueuses avec des équipes brésiliennes. Les microbiologistes, notamment, effectuent des échanges réguliers depuis 2000 avec des chercheurs de l’Université Fédérale du Minas Gerais (UFMG) à Belo Horizonte. Ces échanges, impliquant les équipes des UMR STLO et Micalis (Inra Jouy-en-Josas), sont maintenant labellisés par l’Inra et l’UFMG dans le cadre de ce nouveau Laboratoire international associé (LIA). Une convention de 5 ans a été signée entre les deux partenaires. Elle est susceptible d'être renouvelée une fois.

Développer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour lutter contre les maladies inflammatoires

Ce LIA fixe un cadre au projet de recherche Bact-Inflam qui associe les chercheurs Inra et 3 équipes de l’UFMG spécialisées en bio-informatique et immunologie. Le projet Bact-Inflam a pour objectif de mieux comprendre l’implication des bactéries dans les processus pro- ou anti-inflammatoires associés aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et aux mammites ; deux maladies majeures, respectivement, en santé humaine et animale.

Le projet Bact-Inflam vise ainsi à développer de nouvelles stratégies thérapeutiques et des alternatives aux traitements allopathiques. En effet, des bactéries bénéfiques, comme certaines bactéries lactiques ou propioniques ou des bactéries commensales de l’intestin, présentent des activités qui pourraient être utilisées en prévention des MICI ou des mammites, ou encore, en compléments ou alternatives aux traitements (incluant des antibiotiques) utilisés contre ces maladies.

La partie française du LIA est co-coordonnée par Yves Le Loir, directeur de l'UMR STLO à l’initiative de ce LIA, et Jean-Marc Chatel de l'unité Micalis. Le kick-off meeting du projet Bact-Inflam aura lieu à Belo Horizonte, en mai prochain.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Centre(s) associé(s) :
Jouy-en-Josas