• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Les relations intimes entre un hôte et son cortège de microorganismes : première conférence internationale sur les holobiontes

Un hôte qu’il s’agisse d’un humain, d’un animal ou d’une plante et l’ensemble des microorganismes avec lesquels il entretient une relation durable constituent l’holobionte. Ce concept émergent ouvre un vaste champ d’investigation pour les chercheurs en biologie. La première conférence internationale sur les holobiontes qui s’ouvre le 19 avril au Muséum National d'Histoire Naturelle à Paris pour 3 jours va réunir plus de 200 participants venus des quatre coins du globe. Une vingtaine de pays sont ainsi représentés.  Cette conférence, à l'initiative du Groupe de Recherche en Génomique Environnementale, est co-organisée par des chercheurs de l’Inra, du CNRS et du Muséum National d’Histoire Naturelle.

Nodules de luzerne (Medicago sativa) infectés par des bactéries symbiotiques fixatrices d'azote atmosphérique (Sinorhizobium meliloti). © CNRS - I2BC, Florian LAMOUCHE
Par Service communication Inra Bretagne-Normandie
Publié le 18/04/2017

Pour la première fois, les meilleurs spécialistes internationaux vont se réunir pour présenter leurs travaux et réflexions sur les interactions entre un hôte et son microbiote, et leurs implications sur la santé humaine, la production alimentaire et le fonctionnement des écosystèmes.

L’holobionte, un concept émergent

Il est apparu clairement ces dernières années qu’un Homme, un animal ou une plante ne peut vivre sans les multiples microorganismes qui l’habitent. Cette communauté microbienne façonne les traits de leurs hôtes et influencent un grand nombre de leurs fonctions biologiques comme le développement, la nutrition, la reproduction ou l’immunité. Ainsi, le phénotype d’un individu résulte de l’expression combinée du génome de l’hôte et de ceux de ses microorganismes.  Pour rendre compte de cette réalité, de nouveaux concepts ont vu le jour : l’holobionte (unité biologique composée de l’hôte et de son microbiote) et d’hologénome qui désigne les génomes de l’hôte et de ses microorganismes.

Un programme scientifique riche

Cinq sessions de travail sont proposées aux participants à ce premier colloque international sur les holobiontes. Comment l'holobionte évolue-t-il?  En quoi le microbiote influence-t-il son hôte ? Comment un hôte constitue-t-il son microbiote tout au long de son développement ? Quels sont les défis méthodologiques pour mieux comprendre les interactions entre hôte et communautés microbiennes ? Quels sont les effets du microbiote sur la santé de l’hôte ? Chaque session sera illustrée par des travaux réalisés sur les différentes espèces (plantes sauvages et cultivées, animaux marins et terrestres…) et microorganismes (virus, bactéries, champignons).
Les liens entre l’hôte et son microbiote ouvrent un champ d’investigation pour de nombreuses disciplines scientifiques. En réunissant les meilleurs spécialistes internationaux travaillant actuellement  sur les holobiontes, cette conférence vise à faciliter l'échange de connaissances et à stimuler les travaux de recherche dans cette discipline émergente.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Patricia Marhin (02 23 48 52 64)
Département(s) associé(s) :
Santé des plantes et environnement

En savoir plus

Programme du colloque

Site web de l'événement