• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
. © Inra

Les avancées de la recherche sur les holobiontes dans un numéro spécial de la revue Microbiome

Humains, animaux et plantes, tous ont en commun d’héberger un microbiote composé d’une grande diversité de microorganismes. Un holobionte correspond à cet ensemble hôte-microbiote. Le concept récent d’holobionte nourrit de nombreux travaux scientifiques allant de la santé humaine à l’écologie. Microbiome, une revue de référence dans le domaine de la microbiologie vient de publier un numéro spécial qui dresse l’état de la science dans ce domaine et auquel ont contribué plusieurs équipes du CNRS, de l’Inra et du Muséum national d'Histoire naturelle.

Mis à jour le 27/06/2019
Publié le 25/06/2019
Mots-clés : microbiote - Holobionte

Un Homme, un animal ou une plante entretient de multiples interactions avec le microbiote qui lui est associé. Le microbiote façonne des traits de son hôte et influence un grand nombre de ses fonctions biologiques comme le développement, la nutrition, la reproduction ou l’immunité. Ainsi, nombre des phénotypes des individus résultent de l’expression combinée des gènes de l’hôte et de ceux des microorganismes du microbiote. Ce changement de paradigme a conduit à la généralisation et la vulgarisation de la notion d’holobionte : l’holobionte correspond à l’unité biologique composée de l’hôte et de son microbiote  ; l’hologénome désigne l’ensemble des génomes de l’hôte et de microorganismes associés.

Vingt et un articles qui couvrent un vaste champ de recherches 

La recherche sur les holobiontes est aujourd’hui un impératif dans de nombreux domaines des sciences de la vie, de l’environnement et de la médecine. Ce numéro spécial de la revue Microbiome, coordonné par des chercheurs de l’Inra, du CNRS, du CEA et du Muséum National d’Histoire Naturelle fait le point, au travers de 21 articles scientifiques, sur les dernières avancées scientifiques sur les holobiontes. Dans ces articles, les chercheurs précisent le concept d'holobionte, en débattent et l’appliquent à des organismes taxonomiquement et écologiquement diversifiés, des êtres humains aux plantes en passant par les éponges marines et les insectes. Ce numéro spécial est issu du premier colloque international sur les holobiontes qui a été organisé en 2017 à Paris sous l’égide du groupe de recherche en génomique environnementale et qui avait réuni plus de 200 spécialistes internationaux.

> Lien vers les articles du numéro spécial : https://www.biomedcentral.com/collections/holobiont

Contact(s)
Département(s) associé(s) :
Santé des plantes et environnement

Coordination

> Jean-Christophe Simon, chercheur Inra Unité Mixte de Recherche Inra-Agrocampus Ouest-Université de Rennes 1 « Institut de génétique, environnement et protection des plantes » (UMR 1349 IGEPP)
Centre de recherche Inra Bretagne-Normandie
T. 02 23 48 51 54 - jean-christophe.simon@inra.fr

> Thierry Heulin, chercheur CNRS Unité Mixte de Recherche CEA-CNRS-Aix-Marseille Université « Institut de biosciences et biotechnologies » (UMR 7265 BIAM)
T. 04 42 25 70 88 - Thierry.HEULIN@cea.fr

Marc-André Selosse, Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle, Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité (UMR 7205). 
T. 06 07 12 34 18 - marc-andre.selosse@mnhn.fr