ReMIX, un projet pour valoriser les associations céréales-légumineuses dans les systèmes de cultures en Europe

ReMIX est un projet européen qui vise à concevoir des systèmes de cultures basés sur des associations végétales. Il a pour ambition de contribuer au développement de systèmes agricoles basés sur la diversité des plantes, à l’augmentation de la production et de la compétitivité des légumineuses en Europe et à une alimentation plus saine basée sur les protéines végétales. ReMIX associe 23 partenaires dont l’Inra qui en assure la coordination. Trois équipes rennaises de l’Institut de génétique, environnement et protection des plantes (UMR Igepp) sont impliquées dans ce projet.

 © UE
Par Service communication Inra Bretagne-Normandie
Mis à jour le 09/06/2017
Publié le 09/06/2017

Le projet ReMIX (Redesigning European cropping systems based on species MIXtures) a pour objectif d’exploiter les avantages des mélanges d’espèces, essentiellement céréales et légumineuses à graines, pour concevoir des systèmes de culture agro-écologiques plus diversifiés et résilients face aux aléas (économiques ou climatiques), et moins dépendants des intrants extérieurs (engrais chimiques, pesticides…). Basé sur une approche pluridisciplinaire et multi-acteurs, ReMIX produira de nouvelles connaissances scientifiques transférables en agricultures conventionnelle et biologique. Il abordera les questions pratiques pour élaborer des solutions adaptées à la production des principales cultures de céréales et aux différentes conditions pédoclimatiques rencontrées en Europe.

Les axes de travail du projet

  • Réduire les facteurs qui freinent l’adoption de mélanges d’espèces par les agriculteurs et leur intégration dans les chaînes agroalimentaires
  • Décrypter les interactions plante-plante pour optimiser l’usage des ressources (eau, azote, lumière)
  • Déterminer l’influence des mélanges d’espèces dans le contrôle des maladies, ravageurs et mauvaises herbes et dans la réduction des pertes de rendements
  • Démontrer le rôle des mélanges d’espèces en améliorant l’apport de services écosystémiques et le développement de la résilience aux stress biotique
  • Créer de nouvelles méthodes de sélection et de phénotypage, ainsi que de nouveaux outils adaptés aux mélanges d’espèces
  • Produire du matériel végétal innovant (lignées et variétés) adapté aux mélanges légumineuses-céréales
  • Développer des règles génériques pour les associations d’espèces en utilisant des modèles de simulation pour une production efficace de cultures commerciales 
  • Développer de nouvelles techniques culturales pour optimiser la performance des mélanges d’espèces
  • Optimiser les paramètres et spécifications des machines agricoles pour la récolte et la séparation des espèces récoltées en mélange
  • Développer une boîte à outils, un serious game éducatif et des fiches techniques pour les agriculteurs et conseillers agricoles.

Le projet ReMIX intègre à la fois l’identification des besoins des utilisateurs finaux, la co-conception des expérimentations au champ et dans les exploitations agricoles et l’évaluation de nouvelles variétés et pratiques.

L’implication des chercheurs bretons

ReMIX rassemble 22 partenaires de l’Union Européenne et un partenaire chinois. Coordonné par Eric Justes, chercheur à l’Inra Occitanie-Toulouse, il associe 8 unités Inra. L’unité Igepp de l’Inra Bretagne-Normandie est principalement impliquée dans les travaux sur les facteurs et pratiques pour le contrôle des mauvaises herbes, des maladies et des ravageurs et sur les travaux sur les critères de sélection et idéotypes d’aptitude aux associations d’espèces. Le projet ReMIX est financé pour 5 ans (2017-2021) dans le cadre du programme européen H2020, à hauteur de 5 millions d’euros.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :