• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Suivi de jeunes saumons atlantiques : 24 années de recueil de données uniques en leur genre

Pendant 24 ans, un protocole de pêche électrique spécifique et standardisé a été utilisé pour suivre les jeunes saumons atlantiques dans trois rivières françaises (l’Oir, le Scorff et la Nivelle). Les données recueillies ont été publiés dans le Biodiversity Data Journal par le pôle de recherche et développement AFB-Inra Gest’Aqua basé à Rennes qui publie ainsi son premier data paper. Ce jeu de données scientifiques unique est une source d’informations précieuses pour les chercheurs mais aussi les professionnels en charge de la gestion de cette espèce en déclin.

Etude des salmonidés près de Pont-Scorff en Bretagne. Un jeune saumon.. © Inra, INRA
Mis à jour le 26/04/2018
Publié le 09/02/2018
Mots-clés :

Protégé par la convention de Berne et par la directive européenne sur les habitats, le saumon atlantique est classé comme espèce vulnérable sur la liste rouge française de l'UICN. Le déclin du saumon est le résultat de causes combinées et cumulées, principalement anthropiques : changement climatique, rupture de la continuité écologique, dégradation de la qualité de l'eau et de l'habitat et surexploitation par les pêcheries. Depuis 24 ans, un protocole de pêche électrique spécifique et standardisé a été utilisé pour suivre les jeunes saumons atlantiques et recueillir les données qui sont aujourd'hui publiées sous la forme d'un data paper.

Un jeu de données aux multiples atouts

L'ensemble de données mis à disposition comprend actuellement 47 077 points de données d'occurrence provenant de 105 sites couvrant jusqu'à 24 ans dans trois bassins versants différents en France. Au-delà du projet destiné à la gestion du stock, il a une utilité pour la recherche puisqu'il associe des mesures d'abondance à la mesure de traits biologiques et à la collecte d'échantillons de tissus. Il permet la caractérisation actuelle et rétrospective des individus ou des populations (croissance, maturité précoce, survie), en fonction des traits d'histoire de vie et des caractéristiques génétiques, en relation avec les changements des conditions environnementales. Le fait que la surveillance ait lieu en France, qui est la partie sud de la zone de distribution de cette espèce, rend les données particulièrement pertinentes pour les études sur le changement climatique.

Une politique de partage des données

L’étude des poissons migrateurs circulant entre eau douce et marine est l’une des principales missions du pôle de recherche et développement AFB-Inra Gest’Aqua créé en 2013. Il mène des recherches et conduit avec ses partenaires, liés à la gestion, quatre observatoires à long terme sur les migrateurs et leur environnement depuis plusieurs décennies. Gest’Aqua est engagé dans une politique de mise à disposition des données, qui sont uniques en France par leur profondeur temporelle et leur complémentarité, à la fois pour le monde de la recherche et de la gestion.

Les données des observatoires long terme du pôle sont progressivement intégrées au site du GBIF (système mondial d’information sur la biodiversité). D’ores et déjà les données de l'article publié peuvent y être retrouvées :

Consultez l'article en anglais : https://bdj.pensoft.net/articles.php?id=15125

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques

En savoir plus

Data paper

Un data paper est une publication qui décrit un jeu de données scientifiques brutes (data, dataset), notamment à l’aide d’informations précises, appelées métadonnées (metadata).

Plus d'informations